Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • kimcat
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats
 j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...)
 j'ai écrit un roman " LISABELLE "
 Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...) j'ai écrit un roman " LISABELLE " Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...

Archives

Portail du livre

 Mon roman :  LISABELLE
 (mars 2008)
 http://lisabelle.briot.free.fr/

caramel-aux-yeux-bleu-vert.jpg

portail-du-livre.jpg

http://portaildulivre.com


Mon 2e Blog : link

 

http://kimcat1b58.eklablog.com/ 

4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 10:00

Maudit-karma.jpg

J'ai été attirée par la couverture à la bibliothèque et je ne regrette pas la lecture de ce livre gai, drôle et savoureux !

En voici la quatrième de couverture :

Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. Et le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l'échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, le chemin est long et les obstacles nombreux...

Scénariste renommé, David Safier s'est imposé sur la scène littéraire allemande avec ce premier roman, Maudit Karma (Presses de la Cité, 2008), qui a été un best-seller dans son pays, tout comme Jésus m'aime, une réjouissante histoire d'amour, de famille et de tolérance.

J'ai suivi avec amusement cette Kim qui passera 2 ans à se réincarner en fourmi, cochon d'Inde, veau, ver de terre, doryphore, écureuil, chien... Elle accumulera du bon karma, après avoir sauver des fourmis de la noyade, ramener des cochons d'Inde (prisonniers dans un laboratoire) chez eux, préserver des écureuils de la famine hivernale, apprendre aux vers de terre  à éviter la tondeuse à gazon...  Tout cela en compagnie du célèbre Casanova, seigneur de Venise, réincarné en chat. Elle refusera pourtant d'entrer dans le Nirvana pour retrouver sa famille dans le corps d'une femme obèse. Vous voulez connaître un agréable moment ? Plongez-vous dans ce roman à l'humour décoiffant !

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 10:00

maison des singes

Suite à mon  article du 21 juin La maison des singes (Livre) 

je vous propose de lire des extraits de la note de l'auteur Sara Gruen qui a son importance et qui complète bien la présentation de son roman. Je cite :

"Alors que je m'apprêtais à partir pour un voyage de promotion pour "De l'eau pour les éléphants", ma mère me parla d'un centre à Des Moines, dans l'Iowwa, où l'on étudie l'acquisition du langage chez les grands singes... Au cours de mes investigations, j'ai eu la chance d'être invitée dans ce centre...Ce fut  une expérience extraordinaire. Aujourd'hui encore, je ne peux y penser sans en avoir la chair de poule. On ne peut pas communiquer avec un singe, ou même le regarder droit dans les yeux, de près, sans en être transformé. Je suis restée toute la journée, et il fallut pratiquement me mettre à la porte, tant je m'amusais. On m'a rapporté le lendemain, Panbanisha a dit à l'un des charcheurs : "Où est Sara ?Faire nid Sara. Quand revient-elle ?" La plupart des conversations entre Bonobos et humains de ce livre s'inspirent de véritables conversations avec des grands singes... Beaucoup de scènes de ce livre sont également inspirées de faits réels -tels l'incendie du zoo de Philadelphie, la gorille (Binti Jua) qui a sauvé l'enfant tombé dans la fosse, les expériences menées sur les chimpanzés de laboratoire et leurs conditions d'existence, le traitement infligé à ceux de l'Air Force... La plupart des traitements les plus cruels sont à présent interdits, mais cela démontre comment nous avons traditionnellement traité nos plus proches "cousins" - "Comme des tubes à essai poilus" selon l'expression du Dr Fouts. Nous avons progressé, mais étant donné que les quatre espèces de grands singes sont menacées d'extinction, il y a encore beaucoup à faire. L'un des endroits dont je n'ai pas déguisé le nom est le sanctuaire "Lola ya Bonobo". Un jour, j'irai visiter ce sanctuaire. En attendant, pour répondre à la question de Panbanisha, oui, je vais revenir. Très bientôt. J'espère que mon nid sera prêt. 

(Sara Gruen-2010)

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 10:00

maison-des-singes.jpg

Après avoir adoré De l'eau pour les éléphants, j'avais très envie de lire La maison des singes  de Sara Gruen. C'est chose faite et je ne suis pas déçue ! Publié en juin 2011, c'est un livre remarquable... Et je vous le conseille vivement.

En voici la 4e de couverture :

Sam, Bonzi, Lola, Mbongo, Jelani et Makena ne sont pas des singes ordinaires. D'une intelligence très proche de celle des humains, ils sont capables d'amour et peuvent communiquer en langage des signes. Ces six bonobos font l'objet d'études très poussées dans un laboratoire de Kansas City, dirigé par Isabel Duncan, une jeune chercheuse qui nourrit plus d'affinités pour les animaux que pour les êtres humains. Mais lorsque, à la suite d'une explosion, les grands singes se retrouvent en liberté, objets des plus basses convoitises, Isabel est prête à tout pour les sauver. Même à se compromettre avec un séduisant journaliste, un végétalien aux cheveux verts et une star du cinéma à la retraite... Depuis toujours Sara Gruen se passionne pour la condition animale et son nouveau roman, extrêmement documenté, tour à tour drôle et émouvant, est aussi palpitant qu'un thriller. Peu de livres peuvent changer notre vision du monde, mais à la lecture de La Maison des singes, vous tomberez à jamais amoureux de ces lointains cousins, aussi fascinants que menacés.

Canadienne, cavalière émérite, engagée auprès d’organisations de protection des animaux, Sara Gruen  puise son inspiration dans sa passion pour les animaux...

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 10:00

autre-homme-de-ma-vie_.jpg

J'ai lu dernièrement un livre délicieux

L'autre homme de ma vie d'Emily Giffin (paru en 2009)

En voici la quatrième de couverture : Le mariage d'Ellen et Andy n'a pas seulement l'apparence de la perfection. Il est parfait. Tout bascule pourtant l'après-midi où, au détour d'une rue de New York, Ellen tombe par hasard sur Leo. D'abord méfiante envers celui qui a brisé son coeur huit ans auparavant, Ellen s'ouvre progressivement à lui. Au point de comprendre qu'elle n'a jamais réussi à l'effacer de sa mémoire, et de s'interroger sur la sincérité de son amour pour Andy... Comment ne pas douter du présent quand le passé refait surface ?

Aux Etats-Unis, où L'Autre Homme de ma vie est un immense best-seller, Emily Giffin s'est imposée comme une star de la littérature féminine. Après Un bébé ? Non merci, L'autre Homme de ma vie est son 2e roman publié aux Presses de la Cité où elle explore avec sensibilité et humour les décisions que chacun est amené à prendre aux carrefours de sa vie.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 10:00

art-difficile-balancoire.jpg

Je vous présente L'Art difficile de rester assise sur une balançoire, un livre publié en février 2013, à la fois drôle et savoureux : En voici la quatrième de couverture : Mariée à l’homme idéal, mère de trois enfants parfaits, elle pensait que la vie était un long fleuve tranquille. Mais il faut être deux pour le croire. Quand son mari la quitte pour sa meilleure amie, Pauline (36 ans) se retrouve victime d’une maladie très banale en pareilles circonstances : elle se sent à la fois morte et vivante, elle voudrait mourir mais reconnaît qu’il serait ridicule de se jeter par la fenêtre d'un premier étage. Et même haïr sa rivale se révèle absurde, puisque le destin vient juste de faire mourir la garce. Pauline oscille entre haine et douleur, désir de vengeance et volonté de refaire sa vie, quitte à partir en chasse sur les sites de rencontre. Conseillée par sa mère psychiatre (et aidée par un adorable vieil homme croisé sur un site de rencontre), elle passe à l’action et décide d’effacer la source du mal. Après tout, puisqu’elle doit faire son deuil, autant s'imaginer veuve… Jusqu’au jour où Yann disparaît pour de bon.

Née dans les années 70, Emmanuelle Urien vit à Toulouse. Elle a publié de nombreux recueils de nouvelles et romans (dont Tu devrais voir quelqu'un, Gallimard, 2009). Elle est aussi traductrice, musicienne et chanteuse.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 10:02

mireille darc

Suite à mon article du 4 février dernier

http://kimcat1b58.over-blog.com/article-tant-que-battra-mon-coeur-114982373.html

Voici un extrait (et avant-propos) que j'ai particulièrement aimé, à lire ici : "Quand j'ai rencontré Pascal, j'ai brûlé toutes les photos de mes vies précédentes. Je voulais entrer dans la sienne légère et sans bagages. J'aurais sans doute également brûlé mes photos d'enfance si j'avais su que je les avais. J'ignore comment toutes ces photos ont atterri chez moi, ficelées dans un vieux carton. Je suppose que c'est mon frère, Maurice, qui me les a remises après la mort de nos parents. J'ai dû accepter le paquet sans savoir ce qu'il y avait dedans, et le ranger au fond d'un placard. Un jour, je suis tombée sur ces clichés, par hasard, et comme nous parlions parfois de mon enfance, avec Pascal, je les lui ai donnés. Tiens, regarde, je crois que toutes mes premières années sont plus ou moins là... La semaine suivante, j'ai découvert sur mon bureau, joliment encadrée, une photo d'enfance où je pose entre mes deux grands frères, Roger et Maurice. Pascal en avait donc choisi une, mais il ne l'avait pas gardée pour lui, il en avait fait faire un tirage et me le mettait sous les yeux. C'est à partir de cet événement minuscule qu'a grandi en moi l'idée d'écrire ce livre. Avec élégance, Pascal me rappelait que j'avais un passé, et que ce passé l'intéressait, contrairement à ce que je m'étais imaginé. Je n'étais pas bavarde sur mon enfance, et il me manifestait combien il le regrettait. Je n'évoquais jamais mes vies précédentes, mais dès qu'il tombait sur de vieux Paris Match, ou de vieux films d'actualités racontant des fragments de ces vies, Pascal les rapportait à la maison. Ces fameux bagages dont je m'étais délestée pour ne pas plomber notre vie présente, eh bien, Pascal les recomposait par bribes, et leur faisait une place sous notre toit. Mimi, regarde ce que j'ai trouvé chez un bouquiniste... Quel couple vous formiez avec Delon ! Mais je me demande si tu n'es pas encore plus belle aujourd'hui... À sa façon, discrète et drôle, Pascal était en train de me dire qu'on n'a qu'une seule vie, en réalité, et que, s'il m'aimait aujourd'hui, il aimait aussi la femme que j'avais été avant de le rencontrer. "

Mireille Darc dans ses mémoires Tant que battera mon coeur

A noter que Mireille Darc vien de fêter ses 75 ans...

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 10:03

envol-du-papillon.jpg

Je viens de lire L'envol du papillon de Lisa Genova, un livre fort, informatif, utile, réaliste, effrayant et émouvant sans être larmoyant. Un roman qui ne peut pas nous laisser indifférent, et où l'on vit "de l'intérieur" la perte progressive de la mémoire d'Alice, au fil des semaines. En voici la 4e de couverture : Brillant professeur à Harvard, Alice Howland adore sa vie, qu'elle partage entre les cours, la recherche et sa famille. Peu de temps avant son cinquantième anniversaire, elle s'étonne de ses trous de mémoire, de plus en plus fréquents. Sans doute est-ce le stress. Mais, un jour, Alice se perd dans son quartier en faisant son jogging, et décide de consulter un médecin. Le diagnostic est sans appel : elle est atteinte d'un Alzheimer précoce. A mesure que ses souvenirs s'effacent et que ses repères disparaissent, Alice doit apprendre à vivre au présent. Ecrit du point de vue d'Alice. L'envol du papillon aborde le sujet de la maladie d'Alzheimer avec force et justesse, et brosse le portrait bouleversant d'une femme qui se bat pour rester elle même, jusqu'au bout.

Lisa Genova est diplômée en neurosciences. Depuis la parution de L'envol du papillon en 2010, son premier roman, accueilli avec beaucoup d'enthousiasme outre-Atlantique, elle tient une chronique sur le site de la National Alzheimer's Association. Elle écrit actuellement son deuxième roman.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 10:00

carnets-secrets-j-l-delarue.jpg

Je viens de lire les Carnets secrets de Jean-Luc Delarue, décédé le 23 août 2012, à 48 ans, à la suite d'un cancer. Un livre intéressant et poignant. Le moins que l'on puisse dire c'est que sa vie courte n'est pas à envier malgré sa célébrité !!! En voici la 4e de couverture : "On m'appelait le boss. Je me prenais pour un roi. Mais je sentais que le costume était trop grand pour moi. Toujours cette timidité maladive... Il y avait au fond de moi un tout petit garçon que j'ai transformé en ogre à coups de grands vins, de vodka et de drogues. On m'appelait le boss et j'étais le roi des cons... Suis-je encore un être humain ? Suis-je une marchandise ? On vend ma vie pour trois sous, comme on a donné naguère ma tête à la police. Quand je pense que des gens me voient comme un privilégié menant une vie de star ! Alors que mon existence n'est rien d'autre qu'un pacte avec le diable..."

Un des projets majeurs de Jean-Luc Delarue était de publier ces Carnets secrets. L'enfant prodige de la télé y dévoile ses blessures d'enfance, ses relations chaotiques avec sa famille. Il y raconte son arrestation pour possession de cocaïne, évoquant sans fard l'enfer de la drogue et de l'alcool, la cour des faux amis mais aussi sa paternité et sa patiente reconstruction auprès d'Anissa, sa femme. Un témoignage exceptionnel, interrompu quelques semaines avant sa mort.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 10:01

le-fait-du-prince-amelie-nothomb_.jpg

Encore un livre d'Amélie Nothomb ! Son 17e roman, publié en 2008, Le fait du prince est plaisant et se lit bien (170 pages, c'est vite expédié !). Ceci étant, je ne le classerai pas parmi mes préférés de l'auteure. La fin, un peu déroutante, m'a laissée sur ma faim. Selon les critiques, il n'est d'ailleurs pas considéré comme l'un des meilleurs de l'écrivaine à la plume pourtant si talentueuse. En voici la 4e de couverture : Il y a un instant, entre la quinzième et la seizième gorgée de champagne, où tout homme est un aristocrate.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 10:01

camphrier-le-plus-gd-du-Japon-pref-de-kagoshima.jpg

     Photo du plus grand camphrier (ou arbre à camphre)

     du Japon (Préfecture du Kagoshima) pour Wikipédia

J'ai lu avec intérêt, le beau et premier roman, publié en 2010, d'Arthur Dreyfus, qui avait obtenu à 23 ans, le 1er Prix du Jeune Ecrivain  en 2009. Très prometteur ! Et à découvrir ! En voici la 4e de couverture : Deux histoires. Celle de Félix, dont la passion pour la chimie est contrariée par l'Occupation. La guerre le séparera de son frère, de ses parents, le propulsera sur les sommets des Pyrénées et l'entraînera dans une vie clandestine, puis vers une mort probable en Pologne. Celle d'Ernest, dont l'existence est bouleversée par une rencontre sur Internet. De ce hasard naîtra une correspondance passionnée, qui l'aidera à supporter une vie secrète et le transportera du Canada à la Floride, vers un amour entier. Deux histoires qui se mêlent. Qu'advient-il quand le passé précipite le présent ? Quand la réalité dissout l'imaginaire ? Quand vérité et mensonge entrent en fusion ?

Scénariste et réalisateur, Arthur Dreyfus est né à Lyon en 1986. Il vit et travaille à Paris.

A noter que je suis membre du Comité de lecture du PJE depuis 2012 pour sélectionner les meilleures nouvelles. Voir ici

 http://kimcat1b58.over-blog.com/article-le-prix-du-jeune-ecrivain-102156787.html

 

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article

Classement Animaux

Polytrans chiens et chats

polytrans chat

            

                                    Jouets Kong

Galerie Dominique Cauvé