Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • kimcat
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats
 j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...)
 j'ai écrit un roman " LISABELLE "
 Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...) j'ai écrit un roman " LISABELLE " Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...

Archives

Portail du livre

 Mon roman :  LISABELLE
 (mars 2008)
 http://lisabelle.briot.free.fr/

caramel-aux-yeux-bleu-vert.jpg

portail-du-livre.jpg

http://portaildulivre.com


Mon 2e Blog : link

 

http://kimcat1b58.eklablog.com/ 

19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 10:00

histoires-animaux-joelle-dutillet.jpg

Je vous présente les Nouvelles histoires vraies d'animaux exceptionnels  racontées par une journaliste de 30 Millions d'Amis, Joëlle Dutillet (Le Courrier du Livre)

En voici la 4e de couverture :

Après le succès d’Histoires vraies d’animaux exceptionnels, Joëlle Dutillet nous offre de nouveaux récits d’animaux émouvants, amusants, parfois tragiques, qui mettent à l'honneur le dévouement, le courage et l'intelligence des animaux. Toutes les histoires de ce livre sont vraies. Et pourtant, certaines sont à peine croyables ! Un chien militaire français est pris en otage par les talibans qui réclament une rançon ! L'armée française fait tout pour le récupérer... Une chatte et ses chatons s'enfuient inexplicablement du Titanic quelques jours avant le naufrage fatal. Coïncidence ou prémonition? Une lapine parcourt 20 kilomètres pour retrouver son (chaud) lapin. Hugo, chien de la gendarmerie, retrouve une vongtaine de personnes portées disparues, dont un jeune enfant. Michel Drucker explique comment il est devenu fou d'Isia, une petite chienne abandonnée. Et bien d'autres encore...

La dernière partie du livre est consacrée aux animaux qui parlent de politique. Elle permet de dénoncer, avec humour et originalité, des pratiques d'un autre âge qui bafouent leurs droits en toute impunité.

Et parmi toutes ses histoires, Joelle  en a retenu deux qui lui ont particulièrement plu, publiées sur mon blog !

Paprika a pris le TGV toute seule de Marseille :

Paprika retrouvée à Toulouse 

Mouser s'enfuit du Titanic :

Les animaux à bord du Titanic

Elle me remercie personnellement en page 174 en indiquant mes coordonnées. Et elle a eu la gentillesse de m'offrir son livre que j'ai apprécié à sa juste valeur. Si vous aimez les animaux, je vous le conseille vivement, d'autant qu'il est magnifiquement illustré.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 10:04

lila-k.jpg

Après Une pièce montée (Livre) je vous présente

"La ballade de Lila K" du même auteur (publié en février 2012)

Un roman original, déroutant, troublant, glaçant, angoissant mais terriblement captivant car il se déroule dans les années 2100. L'avenir qui se dessine sous la plume de l'auteure est loin d'être rose !!! Bref, un livre que j'ai beaucoup aimé. En voici la 4e de couverture :

Une jeune femme, Lila K., fragile et volontaire, raconte son histoire. Un jour, des hommes en noir l'ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l'a prise en charge. Surdouée, asociale, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Son obsession : retrouver sa mère, recouvrer sa mémoire perdue. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d'un univers étrangement décalé, aseptisé, où les livres n'ont plus droit de cité...

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 10:02

reparation.jpg

"La réparation" de Colombe Schneck est un livre trouvé encore une fois à la médiathèque et qui me marquera pour longtemps comme Le Journal d'Anne Frank que j'ai lu à l'âge de 13 ans. Une histoire très émouvante et bien écrite sans tabou, avec beaucoup de sensibilité et sans tomber dans le pathétique. En voici la 4e de couverture :

« Je me suis d'abord trompée. Je me disais c'est trop facile, tu portes des sandales dorées, tu te complais dans des histoires d'amour impossible, tu aimes les bains dans la Méditerranée et tu crois qu'une fille comme toi peut écrire sur la Shoah ? Car c'est bien de cela qu'il s'agit. La petite Salomé, dont ma fille a hérité du beau prénom, mon arrière grand-mère, mes oncles et tantes, mes cousins, vivaient en Lituanie avant la guerre. Ils appartenaient à une communauté dont il ne reste rien. »
Que s'est-il vraiment passé dans le ghetto de Kovno en 1943 ? Et pourquoi cette culpabilité en héritage ?
Dans ce roman-vrai, Colombe Schneck remonte le temps et fouille les mémoires. Jusqu'à la découverte d'une vérité bouleversante.

Colombe Schneck, née en 1966, est journaliste et écrivain. La réparation est son cinquième roman (publié en août 2012)

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 10:00

petites-soeurs.jpg

Les petites soeurs  de Valérie Saubade est un bon livre agréable à lire, une belle histoire de famille aux mutiples rebondissements. En voici la 4e de ouverture :

" Sarah Debussy avait, ce jour-là, une foule de choses à faire avant de mettre fin à ses jours. Elle tenait à se suicider comme elle avait vécu. Avec efficacité. " Qui a poussé Sarah Debussy à finir consciencieusement sa boîte de somnifères ? Pour sa famille, peu importe : il est avant tout extrêmement indécent de mettre fin à ses jours quand on appartient à la bourgeoisie. D'autant que la petite effrontée, pourtant morte et enterrée, semble envoyer post-mortem des lettres sibyllines signées de sa main. Alors qu'on accuse la défunte de ne pas vouloir faire comme tout le monde, Agathe, sa nièce, décide de suivre ce jeu de pistes et les méandres du passé de cette famille pas comme les autres...

 Née en 1966, Valérie Saubade a été journaliste pendant six ans, elle est aujourd'hui professeur de français à l'Alliance française de Bordeaux. Après le succès de son premier livre Happy birthday grand-mère publié aux Éditions Anne Carrière en 1999, ont suivi  Les petites sœurs (2002), Marche arrière (2009) et Miss Sweety (2011).

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 10:00

relieuse

A la médiathèque, je suis tombée par hasard sur "La relieuse du gué" d'Anne Delaflotte Medhevi. Un très beau roman à l'histoire originale et délicate où on découvre avec ravissement le métier de relieur ; ce qui m'a beaucoup plu. ! En voici la 4e de couverture :

Mathilde délaisse une carrière prometteuse de diplomate pour ouvrir un atelier de reliure dans un village de Dordogne. Cuirs, fibres de bois, feuilles d'or et pigments accompagnent désormais le quotidien de la jeune femme qui restaure avec passion et minutie les ouvrages qu'on lui confie. Un matin, alors que la pluie bat le pavé de la ruelle, un visiteur franchit le seuil de l'atelier. Un homme d'une beauté renversante et enveloppé d'un parfum de fougère et de terre fraîche. Celui-ci lui remet un livre ancien pour restauration, et disparaît. " Un bon relieur est quelqu'un qui ne lit pas ", disait le grand-père de Mathilde. Et pourtant, comment résister à la tentation de plonger dans ce mystérieux ouvrage relié à l'allemande, offrant des dessins représentant un fanum, antique lieu de culte gallo-romain, et dissimulant dans sa reliure une liste de noms à l'origine inconnue ? Cadencé par les vers de Cyrano de Bergerac, La relieuse du gué est un roman façonné pour tous les amoureux du livre.

Née à Auxerre en 1967, Anne Delaflotte Mehdevi grandit en Bourgogne. Elle suit des études en droit international et diplomatique. Depuis 1993, elle vit à Prague. Elle se lance dans l'apprentissage du métier de relieur et, parallèlement, commence à écrire. La relieuse du gué, publié en août 2008,  est son premier roman.

 

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:02

voir-les-lilas-refleurir.jpg

J'ai été attirée à la médiathèque, par la couverture et le titre du dernier livre de Maryse Vaillant "Voir les lilas refleurir..." (150 pages - publié en mai 2013). Et puis en lisant la 4e de couverture, je n'ai pas hésité (la voici) : Tous les hivers, depuis que les chimios me rendent un peu pénibles les jours plus gris que bleus, les plafonds bas et les routes glissantes, j’attends la floraison des lilas. C’est un point de mire, un horizon de lumière, une sorte de jalon pour compter les mois qui me séparent des beaux jours, un but pour canaliser mon énergie et me donner envie de voir venir le printemps. Plutôt qu’en hiver, je préférerais mourir au printemps, au merveilleux temps des lilas. »

Savoir apprécier les petits et grands bonheurs quotidiens, profiter de chaque instant, accepter sa condition de mortel, se rendre l’existence plus belle : avec des mots simples, Maryse Vaillant nous fait mesurer l’inestimable chance de vivre. Véritable ode à la vie, le dernier livre de Maryse Vaillant est peut-être le plus lumineux et le plus serein de tous ceux qu’elle a écrits.

Je n'en regrette pas sa lecture !  Un petit résumé en complément :

Le cancer avec lequel Maryse Vaillant a passé Une année singulière a fini par l emporter en janvier. Elle venait d achever ce dernier manuscrit, une ode à la vie, impossible à résumer. Il y est question du parfum du lilas, de saisir l éphémère, d apprivoiser le temps. À travers les aléas liés à la maladie, elle dit comment apprendre à faire le décompte des petits et grands bonheurs de tous les jours, accepter sa place de mortelle, accepter que la mort vous échappe : « Si quitter la vie n est rien pour qui s y prépare, mourir sans rien savoir de sa mort semble plus difficile à accepter ». Une bonne raison de se préoccuper de vivre, et de vivre jusqu à la fin.
Un livre poignant, d une bouleversante sincérité, porté par une écriture simple et directe. Pas de profonde réflexion philosophique sur la mort ou sur l au-delà mais une réflexion à hauteur d homme, de mortel, où les peurs, les questions, les doutes sont présents mais acceptés, englobés avec sérénité dans l amour de la vie.
Un très beau livre pour tous ceux qui sont malades, pour leur entourage, pour ceux qui traversent des tempêtes en tout genre, pour tous.

Dans son premier chapitre, si elle commence à parler du lilas, sa fleur préférée, elle se réjouit de la présence de ses 2 chats (des boules de bonheur, des niches de lumière et de contentement)... Je me demande comment son petit rouquin, l'un de ses chats, vit son absence (Maryse s'est éteinte le 19 janvier 2013, avant que ses lilas qu'elle aimait tant, ne refleurissent...) Il ne la quittait pas d'une semelle. Il était arrivé chez elle un jour, à moitié mort, tout pelé, affamé, maigre et malade... Elle l'avait nourri et soigné.
http://www.albin-michel.fr/auteur-Maryse-Vaillant-14862

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 10:02

maison-d-a-cote.jpg

J'ai lu dernièrement un livre de Lisa Garner, un très bon policier-thriller et pourtant je ne suis pas amateur du genre ! L'histoire est prenante, l'intrigue est haletante, le suspense est garanti tout du long. J'ai passé vraiment un agréable moment.

En voici la quatrième de couverture :

Un fait divers dans une banlieue résidentielle de Boston passionne les médias. Sandra Jones, jeune maîtresse d'école et mère modèle, a disparu. Seul témoin : sa petite fille de quatre ans. Suspect nº 1 : son mari Jason. Dès que l'inspectrice D.D. Warren pénètre chez les Jones, elle sent que quelque chose cloche : les réticences de Jason à répondre à ses questions, son peu d'empressement à savoir ce qui a bien pu arriver à son épouse « chérie »... Tente-t-il de brouiller les pistes ou cherche-t-il à protéger sa fille ? Mais de qui ? Après Sauver sa peau, une nouvelle enquête particulièrement surprenante de la non moins surprenante D.D. Warren. Vous ne regarderez jamais plus une porte déverrouillée, une fenêtre entrouverte ou une page Web de la même façon...

Écrivain américain, Lisa Gardner a grandi à Hillsboro, dans l’Oregon. Auteur de plusieurs thrillers, elle est considérée comme l’une des grandes dames du roman policier féminin. Lisa Gardner publie également des romans sous le pseudonyme d’Alicia Scott. Les suspenses de cette auteur sont des best-sellers aux États-Unis et en Grande Bretagne. Sauver sa peau (Albin Michel, 2009) a connu un vrai succès en France. Lisa vit aux USA, dans un petit hameau des montagnes du New Hampshire.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 10:05

fille de l'hiver

La fille de l'hiver de Eowyn Ivey (publié chez Fleuve Noir en janvier 2012) est un chef d'oeuvre selon moi. Un roman grandiose, magistral, féerique, magique, magnifique et dépaysant. A lire absolument !

En voici la 4e de couverture :

L'Alaska, ses forêts impénétrables, ses étendues enneigées. Son silence. Sa solitude. Depuis la mort de leur bébé, le mariage de Mabel et Jack n'a plus jamais été le même. Partir vivre sur ces terres inhospitalières paraissait alors une bonne idée. Seulement, le chagrin et le désir d'enfant les ont suivis là-bas et la rudesse du climat, le travail éreintant aux champs les enferment chacun dans leur douleur. Jusqu'à ce soir de début d'hiver où, dans un moment d'insouciance, le couple sculpte un bonhomme de neige à qui ils donnent les traits d'une petite fille. Le lendemain matin, celui-ci a fondu et de minuscules empreintes de pas partent en direction de la forêt... Peu de temps après, une petite fille apparaît près de leur cabane, parfois suivie d'un renard roux tout aussi farouche qu'elle. Qui est-elle ? D'où vient-elle ? Est-elle une hallucination ou un miracle ? Et si cette petite fille était la clé de ce bonheur qu'ils n'attendaient plus ?
Inspiré d'un conte traditionnel russe, La fille de l'hiver est un roman à la fois moderne et intemporel où le réalisme des descriptions n'enlève rien à la poésie d'une histoire merveilleuse... dans tous les sens du terme.

Eowyn Ivey a grandi en Alaska où elle vit toujours avec son mari et leurs deux filles (Grace et Aurora). Cette ancienne journaliste, devenue libraire, aime à se définir comme une entremetteuse, qui présente des livres aux lecteurs. La fille de l'hiver est son premier roman, inspiré d'un conte russe, mais aussi de ses expériences personnelles et de son cadre de vie comme en témoigne son blog www.eowynivey.com

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 10:02

Francine-van-hove-liseuse.jpg

      Tableau de Francine Van Hove "Liseuse"

Jacques Poulin, né le 23 septembre 1937 à Saint-Gédéon-de-Beauce, est un auteur québécois. Je l'ai découvert en lisant La Tournée d'automne .  Il a publié ses deux premiers romans en 1967 Mon cheval pour un royaume et Jimmy (13 romans à ce jour) Il a habité à Paris dans les années 1980 mais est aujourd'hui de retour au Québec. Le style de l'auteur est d'une simplicité très efficace, grâce notamment à cette « petite musique » si particulière qui fait qu'on le reconnaît aujourd'hui comme un des auteurs majeurs du Québec et pourtant si méconnu en France. Ce qui est franchement dommage pour nous !

Voici ce qu'a écrit à son sujet, Paul-André Bourque  dans Lettres québécoises : « D'un roman à l'autre, ce ne sont pas tellement les péripéties vécues par les personnages qui intéressent le lecteur, mais bien plutôt le voyage intérieur du narrateur, son introspection, sa réflexion sur lui-même et sur la vie, sur son rapport à l'autre, fut-ce l'un ou l'autre des chats qui peuplent cet univers romanesque. »

Et une citation de Jacques Poulin à méditer quand on aime lire : "Un bon livre c'est quand on a envie de tourner les pages pour connaître la fin de l'histoire et qu'on se retient de le faire par crainte de rater les qualités de lecture."

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 10:02

confident-hel-gremillon.jpg

Le confident est un excellent livre déniché la médiathèque. C'est le premier roman paru en 2010 d'Hélène Grémillon née en 1977 (qui est aussi l'épouse de Julien Clerc). Il a obtenu 5 prix littéraires ! A lire car c'est du ficelé ! Il vous tient en haleine du début jusqu'à la fin. J'ai vraiment accroché...

En voici un résumé : Au milieu des mots de condoléances qu'elle reçoit à la mort de sa mère, Camille découvre une étrange lettre envoyée par un expéditeur inconnu. Elle croit à une erreur mais, les semaines suivantes, une nouvelle lettre arrive, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend que cette correspondance recèle un terrible secret qui la concerne. Machination diabolique sur fond de Seconde Guerre mondiale, ce roman mêle récit historique et suspens psychologique dans un scénario implacable.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article

Classement Animaux

Polytrans chiens et chats

polytrans chat

            

                                    Jouets Kong

Galerie Dominique Cauvé