Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • kimcat
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats
 j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...)
 j'ai écrit un roman " LISABELLE "
 Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...) j'ai écrit un roman " LISABELLE " Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...

Archives

Portail du livre

 Mon roman :  LISABELLE
 (mars 2008)
 http://lisabelle.briot.free.fr/

caramel-aux-yeux-bleu-vert.jpg

portail-du-livre.jpg

http://portaildulivre.com


Mon 2e Blog : link

 

http://kimcat1b58.eklablog.com/ 

1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 10:03

fantome-tour-eiffel.jpg 

Encore une belle découverte littéraire grâce à la médiathèque ! Un plaisir de lecture qui nous plonge dans le Paris de la fin du 19e siècle avec la construction de cette sensationnelle et magistrale dame de fer. Je ne me suis jamais lassée de la voir fièrement dressée dans le ciel parisien durant 28 ans puisque je travaillais à proximité du Champ de Mars... J'ai adoré ce livre remarquablement bien écrit, qui m'a attirée comme un aimant  ! Il ne pouvait pas en être autrement car tout ce qui tourne autour de la Tour Eiffel me passionne !

En voici la 4e de couverture :

Si vous voulez tout savoir, et même un peu plus, sur la tour Eiffel, voici un extraordinaire roman d'aventures qui se déroule pendant sa construction, achevée en 1889. Les héros en sont deux jeunes ingénieurs, une actrice, une ventriloque, et toute une confrérie de spirites qui se réunissent à la morgue pour converser avec les esprits. Il y a aussi, bien sûr, un méchant : Gordon Hole, architecte américain jaloux de Gustave Eiffel, qui est prêt à tout pour "culbuter la Tour ". Les péripéties se succèdent : enlèvements, fausse morte, séquestration, escalades acrobatiques du grand monument de fer. On visite le Paris insolite de la fin du XIXe siècle. On vit dans les bureaux de M. Eiffel, régnant sur une armée d'ingénieurs et de dessinateurs. Sur le chantier, on voit pousser la Tour, de plus en plus vite, suscitant enthousiasme et sarcasmes. Le vocabulaire d'époque revit à nos oreilles. Les costumes, les robes... On assiste même à l'invention du soutien-gorge ! Ce récit, inspiré de faits réels, se déroule au rythme palpitant d'un feuilleton tout en nous offrant, mois par mois, la chronique d'un chantier de légende.

Olivier Bleys (ancien architecte métallique) est né en 1970. Son roman Pastel a reçu le Grand Prix Georges Rinck 2000 et le prix François Mauriac de l'Académie française 2001. Le prix du roman historique de Blois a été décerné au Fantôme de la tour Eiffel en 2002.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 10:02

nefertiti_.jpg

J'ai lu le dernier-né Néfertiti : L'ombre du soleil (octobre 2013) de Christian Jacq qui nous plonge encore une fois avec délice dans l'Egypte Antique au Temps des pharaons. C'est un récit magnifique et on s'y croirait ! 

En voici la présentation :

"Elle, la femme la plus puissante d’Égypte, dotée des pouvoirs d’un pharaon, était seule face à la mort. Comme toujours, Néfertiti lutta ; elle trouverait l’énergie nécessaire pour attendre l’homme qu’elle avait vénéré et soutenu, tout au long d’une quête de vingt années, parsemée de combats farouches et d’innovations qui avaient choqué tant d’esprits hostiles. Quelle aventure insensée, que de folies réalisées, que d’enthousiasme offert à une lumière nouvelle ! L’eau frissonna sous l’effet d’un doux vent du nord, ses reflets éblouirent la servante du dieu Aton. Alors, Néfertiti se souvint…". Grâce aux découvertes égyptologiques les plus récentes, Christian Jacq nous transporte au coeur d’une Égypte en pleine mutation, rebâtissant pour nous, au milieu du désert, la cité d’Amarna, nous guidant dans les intrigues que le couple royal dut affronter sa vie durant et redonnant vie à Néfertiti, l’ombre de la lumière, l’ombre d’Akhénaton.

Né à Paris en 1947, Christian Jacq découvre l'Égypte à treize ans, à travers ses lectures, et se rend pour la première fois au pays des pharaons quatre ans plus tard. L'Égypte et l'écriture prennent désormais toute leur place dans sa vie. Après des études de philosophie et de lettres classiques, il s'oriente vers l'archéologie et l'égyptologie, et obtient un doctorat d'études égyptologiques en Sorbonne avec pour sujet de thèse :"Le voyage dans l'autre monde selon l'Égypte ancienne."
Christian Jacq publie alors une vingtaine d'essais, dont L'Égypte des grands pharaons chez Perrin en 1981, couronné par l'Académie française. Il est aussi producteur délégué à France-Culture, et travaille notamment pour "Les Chemins de la connaissance". En 1987 le succès arrive, avec Champollion l'Égyptien. Désormais, ses romans suscitent la passion des lecteurs en France et à l'étranger : Le Juge d'Égypte, Ramsès, La Pierre de lumière, Le Procès de la momie, Imhotep, l'inventeur de l'éternité. Sa dernière trilogie, Et l'Égypte s'éveilla, a paru chez XO Éditions.
Christian Jacq est aujourd'hui traduit dans plus de trente langues.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 10:00

 

parenthèse des anges

J'ai déniché encore une fois à la médiathèque un petit bijou enchanteur de 120 pages que j'ai lu d'une seule traite. En voici la présentation (Elan Sud) :

Il paraît que l'oubli des souffrances est une parenthèse accordée par les anges. De leurs deux ailes qui battent régulières la cadence et la vie, ils recouvrent un instant les mémoires blessées, les chagrins et les brumes qui naviguent en silence. Édité pour la première fois en 2005 par La Mirandole, nous ne pouvions passer à côté de ce journal imaginaire, où toute la sensibilité de l'auteur s'intègre dans l'esprit de la collection élan d'elles. L'expression à coeur ouvert pourrait résumer son style. L'encre coule sur le papier, comme si, depuis son enfance, cette attirance pour les mots ne l'avait jamais quittée. Pour s'échapper de son écriture journalistique quotidienne, Mireille ROSSI trempe son âme dans l'encrier, pour mieux nous la restituer.

Biographie de l'auteur :

"Je suis née le 16 mars 1969 dans la Drôme, la main sur le front et le nez collé à la joue. Ma mère le redressera avec patience et amour trois jours et trois nuits durant, avant de sortir de la clinique. Le nez enfin droit, je deviens une petite fille asthmatique et rêveuse, qui adore lire et écrire. Persuadée que mes parents sont des extra terrestres déguisés en humains, je m'emploie à codifier mon existence puisque je sais qu'ils devront me réduire en poussière si jamais ils devinent que j'ai percé leur secret à jour. Puis je grandis. Grandis encore. Et encore. Arrivée à environ 1m 81 et 18 ans, je tente d'entrer aux Beaux Arts. J'échoue et poursuis du coup ma route vers Montpellier, pour des études de lettres. Après quelques années d'études et de fêtes, je décroche ma maîtrise sur le théâtre de Louis Calaferte avant d'envisager de devenir institutrice. J'abandonne en cours de route, happée par le journalisme en 1996. Révélation absolue. Tous les mots qui encombrent ma tête trouvent place dans des articles. A partir de 1997, j'occupe des postes de journaliste dans diverses agences de Drôme, Ardèche et Vaucluse et travaille au Dauphiné Libéré depuis 1998."

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 10:00

peintures-sur-tranche-laura-hb-wikimedia.jpg

                Peintures sur la tranche d'un livre

                (Auteur Laura HB - wikimedia commons)

La pratique de cacher des peintures sur la tranche des livres était assez populaire de 1650 à la fin des années 1800. Le principe consistait à cacher un petit morceau de l'illustration au bord de chaque page, quand le livre était fermé on ne voyait rien, mais dès qu'on pliait doucement les pages la peinture se dévoilait. Il existait même des livres avec trois peintures sur la tranche, la première visible quand on pliait les pages dans un sens, la seconde quand on les pliait à l'envers et une troisième directement sur la tranche. A voir  sur la vidéo ci-dessous, 4 peintures issues d'une série de livres de Robert Mudie en 1837 qui portent le nom des saisons Automne, Printemps, Hivers et Été qui appartiennent aux archives de l'Université de l'Iowa   et qui ont été prise en photos par Colleen Theisen.

(Merci à ma chère Cécile pour l'envoi de ce document)
http://www.laboiteverte.fr/peintures-cachees-tranche-livres-1650-1900/

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 10:01

jolie-libraire.jpg

J'ai découvert "Jolie libraire dans la lumière" de Frank Andriat (publié en janvier 2012) grâce à la médiathèque. C'est un livre captivant, lumineux, délicieux et poétique. Je l'ai adoré. Je vous le recommande vivement !

En voici la présentation :  

Elle a lu la quatrième de couverture, a frissonné d'étonnement. Ce récit ressemblait à s'y méprendre à un épisode de son existence. Elle a déposé l'ouvrage sur le comptoir et est allée ouvrir la porte de la librairie. À neuf heures, les clients sont encore rares et, dans la lumière du matin qui glissait sur la vitre, elle a commencé à lire ce texte inattendu". Les événements de notre vie, même les plus obscurs, sont posés dans la main des anges. Dans le cocon de sa librairie, une jeune femme tombe sur un récit bouleversant : elle y reconnaît un drame enfoui dans son passé. Et si cela donnait un sens nouveau à sa vie ? Un roman fort, un hommage à la puissance des livres. Après Avec l'Intime, Pont désert et Reçois et marche publiés chez Desclée de Brouwer, Frank Andriat nous offre un nouveau texte souriant et profondément humain.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 10:00

cristallisation-secrete.jpg

Le hasard a encore bien fait les choses... Dans mon sac-surprises de Noël à la Médiathèque, le roman a été pour moi une épatante découverte d'une auteure japonaise. Un livre bien écrit, magnifique, épuré et envoûtant. Je vous le conseille vivement.

En voici la 4e de couverture :

L'île où se déroule cette histoire est depuis toujours soumise à un étrange phénomène : les choses et les êtres semblent promis à une sorte d'effacement diaboliquement orchestré. Quand un matin les oiseaux disparaissent à jamais, la jeune narratrice de ce livre ne s'épanche pas sur cet événement dramatique, le souvenir du chant d'un oiseau s'est évanoui tout comme celui de l'émotion que provoquaient en elle la beauté d'une fleur, la délicatesse d'un parfum, la mort d'un être cher. Après les animaux, les roses, les photographies, les calendriers et les livres, les humains semblent touchés : une partie de leur corps va les abandonner. En ces lieux demeurent pourtant de singuliers personnages. Habités de souvenirs, en proie à la nostalgie, ces êtres sont en danger. Traqués par les chasseurs de mémoires, ils font l'objet de rafles terrifiantes... Un magnifique roman, angoissant, kafkaïen. Une subtile métaphore des régimes totalitaires, à travers laquelle Yoko Ogawa explore les ravages de la peur et ceux de l'insidieux phénomène d'effacement des images, des souvenirs, qui peut conduire à accepter le pire.

oko Ogawa vit au. Japon. Elle est incontestablement l'un des plus grands écrivains de sa génération. Ses livres, traduits dans le monde entier, ont fait l'objet de plusieurs adaptations cinématographiques et théâtrales.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 10:00

viaduc-millau.jpg

J'ai eu la chance d'avoir dans mon sac-surprises de prêt à la Médiathèque pour Noël,  le livre documentaire "Le Viaduc de Millau" de Julia Dubreuil, superbement illustré. Je garde un excellent souvenir de ma visite à Millau en 2007.

Le Viaduc de Millau est un pont à haubans franchissant la vallée du Tarn, dans le département de l'Aveyron, en France. Portant l’autoroute A75, il fait la jonction entre le Causse Rouge et le Causse du Larzac en franchissant une brèche de 2 460 mètres de longueur et de 270 mètres de profondeur au point le plus haut, dans un panorama de grande qualité et avec des vents susceptibles de souffler à plus de 200 km/h. Maillon important de l’autoroute A75 permettant de relier Clermont-Ferrand à Béziers, ce projet a nécessité treize ans d'études techniques et financières. Les études ont commencé en 1987 et l’ouvrage a été mis en service le16 décembre 2004, trois ans seulement après la pose de la première pierre. D’un coût de 320 millions d’euros, il a été financé et réalisé par le groupe Eiffage dans le cadre d’une concession, la première de ce type, par sa durée de 75 ans. Site officiel du Viaduc de Millau :

http://www.leviaducdemillau.com/

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 10:04

chat-philoL.jpg

Je vous présente ce petit bijou félin avec de superbes illustrations. Si vous aimez les chats, il est pour vous (et à petit prix car c'est un Pocket)

En voici la 4e de couverture :

"Réussite et renommée

Sont comme rosée du matin.

 Richesse et honneur

Ne sont que que nuées passagères.

La vie n'est qu'un rêve

Que nous traversons tous.

On ne se sent chez soi

Que là où nous attendent

 Paix et réconfort."

(Proverbe chinois)

Le chat ne possède rien, et n'est la propriété de personne. Il vaque à ses occupations, agit à sa guise et vit dans l'instant. A n'en pas douter, ce sont les qualités d'un philosophe. Kwong Kuen Shan a peaufiné quarante aquarelles, et nous invite à une rencontre entre ses chats et Confucius, Mencius, Lao Tseu ou encore Tchong Tseu, rythmant sa ballade de citations de classiques chinois, des maximes et des poèmes de la dynastie Tang ou des enseignements de la tradition zen

Kwong Kuen Shan est née à Hong Kong, où elle a étudié l'anglais et le chinois classique avant de s'initier à la peinture traditionnelle chinoise. Après plusieurs années passées à Londres, elle vit actuellement à Abergavenny, village du Pays de Galles, où elle se consacre à son art. Elle est également l'auteur du recueil Le chat zen (L'Archipel, 2010).

Retrouvez-la sur son site www.kwongkuenshan.net

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 10:00

legardinier-change

Encore un coup de coeur pour  le dernier-né de Gilles Legardinier "Et soudain tout change" avec sa belle couverture de chat ! Après "Demain, j'arrête" et "Complètement cramé", j'ai adoré aussi celui-ci. Quelle belle et délicieuse lecture ponctuée d'éclats de rire et riche en émotion ! Je n'ai eu qu'un seul regret : de devoir refermer le bouquin, tant les personnages sont attachants. J'attends avec grande impatience le prochain roman de Gilles, car je suis vraiment fan !

En voici la 4e de couverture :

Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d'avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie. A quelques mois du bac, tous se demandent encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu'avant l'été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie... Du meilleur au pire, avec l'énergie délirante et l'intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur. 

Avec cette nouvelle aventure, Gilles signe un roman comme il en a le secret et qui, entre éclats de rire et émotions, nous ramène là où tout commence vraiment. Cette histoire est aussi la nôtre. Bienvenue dans ce que nous partageons de plus beau et qui ne meurt jamais.

Ma rencontre avec Gilles le 9 mars dernier :

Rencontre avec Gilles Legardinier

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 10:00

havre-de-paix.jpg

Le dernier roman de Nicholas Sparks que j'ai lu avec grand plaisir, ferait un bon film (c'est prévu). Même si l'issue de l'histoire est prévisible, j'ai apprécié sa petite touche inattendue à la fin. En voici la 4e de couverture :

Katie débarque seule et sans attache dans la petite ville de Southport, en Caroline du Nord. Belle, jeune et mystérieuse, elle devient vite le sujet de toutes les conversations... D'abord déterminée à préserver sa solitude, elle finit par se lier d'amitié avec Alex, veuf et père de deux enfants. Ensemble, ils pansent des blessures anciennes. Mais alors que Katie reprend confiance en la vie, les fantômes de son passé la rattrapent. Ces mêmes fantômes qui l'avaient poussée, après un long voyage, à venir vivre recluse dans ce havre de paix. Va-t-elle céder aux doutes qu'ils lui inspirent, ou admettre que l'amour est souvent la meilleure chance d'échapper au souvenir des heures les plus sombres ?

Nicholas Sparks est l'auteur des romans d'amour les plus lus dans le monde. Il a notamment écrit Les Pages de notre amour, Une bouteille à la mer et La Dernière Chanson qui ont été adaptés au cinéma. Dans cette nouvelle histoire, qui deviendra bientôt un film, il nous réapprend à aimer après un échec sentimental.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article

Classement Animaux

Polytrans chiens et chats

polytrans chat

            

                                    Jouets Kong

Galerie Dominique Cauvé