Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • kimcat
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats
 j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...)
 j'ai écrit un roman " LISABELLE "
 Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...) j'ai écrit un roman " LISABELLE " Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...

Archives

Portail du livre

 Mon roman :  LISABELLE
 (mars 2008)
 http://lisabelle.briot.free.fr/

caramel-aux-yeux-bleu-vert.jpg

portail-du-livre.jpg

http://portaildulivre.com


Mon 2e Blog : link

 

http://kimcat1b58.eklablog.com/ 

24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 10:00

nuit-tombee.jpgLa nuit tombée d'Antoine Choplin est un magnifique petit livre percutant et poignant sans être larmoyant, au style sobre, dépouillé et pudique qui va à l'essentiel, tant le sujet est grave puisque c'est le "Après Tchernobyl".  

Je l'ai lu d'une seule traite et c'est un coup de coeur !

A lire absolument !

En voici la 4e de couverture :

Un homme sur une moto, à laquelle est accrochée une remorque bringuebalante, traverse la campagne ukrainienne. Il veut se rendre dans la zone interdite autour de Tchernobyl. Il a une mission. Le voyage de Gouri est l'occasion pour lui de retrouver ceux qui sont restés là et d'évoquer un monde à jamais disparu où ce qui a survécu au désastre tient à quelques lueurs d'humanité.

Parce que la poésie existe avant les mots qui tentent de le décrire, Antoine Choplin (né en 1962) s'attache à la saisir dans les paroles, les gestes, les faits les plus simples, les seuls à pouvoir s'élever face à l'ampleur du tragique de Tchernobyl. L'auteur engagé du Héron de Guernica (2011) continue ici à donner la parole à ceux que l'oubli recouvre doucement.

La nuit tombée  a obtenu le Prix du roman France Télévision 2012 et c'est largement mérité ! 

Lire la critique éloquente publiée dans l'Express : 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/la-nuit-tombee_1151356.html

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 10:00

violon-d-or.jpg

J'ai déniché dernièrement à la médiathèque "Le violon d'or" d'Albert Ducloz (2012) qui m'a beaucoup plu.

L'histoire est belle et prenante. L'auteur a une plume très poétique. Le violon est un personnage à part entière et c'est autour de lui que les autres protagonistes prennent vie.  En voici la 4e de couverture : Lorsque Juliette, l'institutrice du village, découvre en Nathalie un talent exceptionnel pour le violon, elle décide de tout mettre en oeuvre pour convaincre son père, agriculteur et veuf, de lui offrir des études de musique. Leur rencontre s'annonce comme un véritable coup de foudre ; cette belle idylle résistera-t-elle aux non-dits et aux secrets familiaux ?

Pour son propre plaisir, Albert Ducloz écrit depuis l'enfance romans, poésies, contes et nouvelles, mais ce n'est qu'en 2002 qu'il publie son premier roman Citadelles d'orgueil aux éditions Jeanne d'Arc. En 2007, il obtient le prix Claude Favre de Vaugelas pour Les Amants de juin (Lucien Souny, 2005).

Un roman qui m'a donné envie de lire les autres ouvrages de cet écrivain.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 10:00

vieux-chagrin.jpg

Je vous présente un beau petit livre Le Vieux Chagrin de Jacques Poulin (Prix Québec-Paris en 1989), venu tout droit du Québec que j'ai apprécié à sa juste valeur...

L'auteur nous raconte avec humilité et sagesse, une histoire toute en finesse et en douceur. Son écriture est si fluide, si apaisante, si tendre, que je n'ai pu qu'être charmée par ce roman rempli de sensibilité. 

En voici la 4e de couverture : Sur les rives du Saint-Laurent où il vit retiré en compagnie du chat " Vieux Chagrin ", un écrivain épie jusqu'à l'obsession l'inaccessible silhouette d'une jeune femme dont le voilier est venu mouiller dans une anse du fleuve. Un exemplaire des Mille et Une Nuits, abandonné dans une grotte proche, est la seule preuve tangible de l'existence de cette muse récalcitrante, à laquelle se substitue bientôt une enfant malheureuse venue trouver, auprès de l'écrivain, refuge et réconfort. Tandis que l'oeuvre tant désirée s'élabore lentement, le narrateur se laisse prendre en otage par la confusion du réel jusqu'à y découvrir l'inspiration.

Né au Québec en 1937, Jacques Poulin a vécu à Paris dans les années 80. Pudique et intimiste, faisant appel à une grande économie de moyens, son oeuvre, plusieurs fois récompensée par des prix littéraires, compte 13 romans, dont "La Tournée d'automne", "Volkswagen blues", "Chat sauvage" (Prix littéraire des collégiens en 2003) et "Les yeux bleus de Mistassini".

Mon seul regret, maintenant que j'ai découvert cet auteur talentueux canadien : ne pas le trouver dans les rayonnages de ma médiathèque. Jacques Poulin n'y est pas répertorié !!!

Merci à Lise ma chère amie Québécoise pour ce cadeau félin offert il y a quelques mois...

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 10:00

silence.gif

Je viens de lire Le Silence de Jean-Guy Soumy (2013) un très beau livre au style sobre et dépouillé, remarquablement bien écrit et dont l'histoire m'a enthousiasmée. En voici la 4e de couverture : Le monde de Jessica s'effondre le jour où son mari, mathématicien de renommée internationale, se tire une balle dans la tête. Comment a-t-il pu la trahir aussi lâchement, décevoir leurs deux fils, détruire ce bonheur qu’ils ont mis trente ans à construire ? L’acte est d’autant plus incompréhensible qu’il ne ressemble pas à l’homme qu’elle a connu. Mais l’a-t-elle vraiment connu ? Elle reçoit de plein fouet un premier coup quand elle comprend que la photo de ses beaux-parents a été trafiquée et qu’ils ne sont pas morts dans les bombardements en France, comme elle l’a toujours cru... Au delà des multiples questions que soulève Jean-Guy Soumy sur l'identité, le choix, la créativité et son pendant de responsabilité, se lit un superbe roman, humaniste et profond.

Professeur de mathématiques et romancier, J-G Soumy pose ici avec beaucoup d'acuité la question du lien entre les mathématiques et le processus créatif. Aux Éditions Robert Laffont il a publié près d'une vingtaine de romans dont Le Congrès (2010) et Les Mariés du purgatoire (2011).

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 10:00

nuit-des-abeilles.jpg

La nuit des abeilles de Josette Boudou (De Borée-2010), déniché à la bibliothèque, est un livre du terroir français comme je les aime , bien écrit, au style clair et très agréable à lire. L'histoire est passionnante et habilement menée. Je le recommande à tous les amateurs du genre

En voici la 4e de couverture : Une famille hantée par les soubresauts du passé. À sa retraite, Simon devient apiculteur et s'installe avec sa fille Pauline au Clos des Églantiers. Un jour, un écrivain journaliste baptisé Tristan emménage dans la maison voisine.Très vite, il s'éprend de Pauline, mais leur complicité est régulièrement mise à mal par l'attitude suspecte du mystérieux jeune homme. Son métier cache en effet une tout autre activité : Tristan traque un milicien qui a dénoncé son frère à la Gestapo...

Née en 1935 à La Tour-d Auvergne, Josette Boudou a été institutrice puis directrice d école. Auteur de nombreux romans à succès comme Le Printemps d'Antonia et Les Grillons du fournil, elle consacre son temps à l'écriture et au journal d'une association : Patrimoine et Culture. Le prix Gandois lui a été décerné pour son roman Le Mur de la destinée. En 2008, elle a reçu également le prix Lucien-Gachon pour Les Chemins de toile.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 10:01

fabrique-mots.jpg

La Fabrique des mots (avril 2013 - illustrations de Camille Chevrillon) est un petit bijou pour tous les amoureux des mots. En voici la 4e de couverture :

Comment fabrique-t-on les mots ? Jeanne, l’héroïne de La Grammaire est une chanson douce, a sa méthode : pour expliquer, elle raconte. Il était une fois un dictateur qui trouvait son pays trop bavard. Il était une fois le Capitan, vieux navigateur et collectionneur de dictionnaires. Il était une fois deux soeurs virulentes, l’une aimant le grec et l’autre militante du latin. Il était une fois un café où les couples se réconcilient, au lieu de divorcer… Nous avons créé les mots. Et si les mots, à leur tour, nous inventaient ? E.O

Après La grammaire est une chanson douce (2001), Les Chevaliers du subjonctif (2004), Et si on dansait ? (2009), La Fabrique des mots clôt la balade d'Erik Orsenna au pays de la grammaire française.

J'ai adoré et je ne vais pas me priver de la lecture des autres ouvrages "grammairiens".

Pour en avoir un bel aperçu, ke vous invite à consulter le Zoom culture sur France Info :

"Un conte que les adultes doivent immédiatement se procurer...

Un livre vraiment utile, où l'on append énormément de choses, que les adultes peuvent donc lire, et doivent donc, lire, pour ensuite le raconter à leurs enfants. Il est aussi magnifiquement illustré, dans des couleurs chaudes et caraïbes qui donnent envie de partir illico pour ce pays des mots."

http://www.franceinfo.fr/livre/le-zoom-culture/la-fabrique-des-mots-un-conte-pour-adulte-964787-2013-04-25

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 10:00

rennes.jpg

J'ai lu un livre fort intéressant qui nous oblige à nous poser les bonnes questions... En voici la 4e de couverture :

«Vous aimez les animaux. Ce livre raconte leur histoire et la vôtre. L’histoire d’une enfant qui croit que le traîneau du père Noël apporte les cadeaux et qui sera forcée un jour de ne plus y croire. Il faut grandir, il faut s’affranchir. C’est très difficile. C’est même impossible. Au fond, vous êtes exactement comme les animaux, tous ces animaux que nous emprisonnons, que nous élevons, que nous protégeons, que nous mangeons. Vous aussi, vous êtes emprisonnée, élevée, éduquée, protégée. Et ni les animaux ni vous ne savez comment faire pour vous émanciper. Pourtant il faudra bien trouver un moyen.»

Olivia Rosenthal

Olivia Rosenthal a publié huit fictions aux Editions Verticales, qui mettent aux prises des personnages obsessionnels, inquiets, décalés, avec un monde dans lequel ils ne se reconnaissent jamais tout à fait. Mes petites communautés (1999), Les sept voies de la désobéissance (2004), Les fantaisies spéculatives de J. H. le sémite (2005) ou On n'est pas là pour disparaître (2007, prix Wepler) s'attachent aux formes étranges que prend la pensée d'un personnage quand, incertain de son identité, il est entièrement livré à lui-même. Olivia Rosenthal a également expérimenté d'autres formes d'écriture : fictions radiophoniques ou pièces de théâtre. C'est dans cet esprit qu'elle s'est engagée dans ces performances où elle dit des textes grinçants sur nos folies ordinaires. Depuis 2008, elle s'est engagée dans un projet sur "l'architecture en paroles" dont le premier volet réalisé pour le CentQuatre a fait l'objet d'un récit, Viande froide. 
Que font les rennes après Noël ? (Verticales) a reçu le prix du Livre Inter en 2011.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 10:00

salamandre.jpg

J'ai pris à la médiathèque un roman historique "La Salamandre d'or" de Mireille Lesage (publié en 1998) qui m'a bien plu. L'auteure semble "habitée" par Françoise, son personnage principal et nous lecteurs, plongés dans la Renaissance.

En voici la 4e de couverture :

Assassinée par un mari jaloux ? Morte d'avoir trop aimé le plus séduisant et volage de nos rois ? Aux yeux du monde, la fière et voluptueuse Françoise de Foix, comtesse de Châteaubriant, a emporté à jamais dans la tombe le secret de son destin. Elevée à la cour de la reine Anne de Bretagne, dont elle est une proche parente, mariée avant douze ans au sombre et énigmatique Jean de Laval, sieur de Châteaubriant, grand baron de Bretagne éperdument épris d'elle, la jeune épouse accepte les volontés de son mari sans mot dire, apparemment sereine et consentante. Mais un soir à Paris - le temps a passé -, elle retrouve au palais des Tournelles l'ami d'enfance qui jadis lui a sauvé la vie, François Ier, qui fait battre le cœur de toutes les femmes. Et c'est à l'instant même, au premier regard qu'ils échangent, elle et lui, le coup de foudre. Une histoire cruelle et tendre, chargée de mystère, un déchirant portrait de femme magnifiquement ressuscité dans le cadre flamboyant et fastueux de la Renaissance, où semblait poindre, partout en France et dans ses châteaux sur la Loire, l'aube d'un âge d'or.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 10:00

Journal-Helene-Berr.jpg

J’ai écouté avec intérêt, le livre audio Journal d’Hélène Berr  suivi de Une vie confisquée par Mariette Job, nièce d’Hélène Berr. Née en 1921, agrégative d’anglais, Hélène Berr a 21 ans lorsqu’elle commence à écrire son journal. L’année 1942 et les lois anti-juives de Vichy vont faire basculer sa vie. Elle mourra à Bergen-Belsen, en avril 1945, quelques jours avant la libération du camp. Soixante ans durant, ce manuscrit n’a existé que comme un douloureux trésor familial. Connu d’abord du simple cercle des chercheurs du Mémorial de la Shoah, ce Journal  est devenu un texte mythique. En voici la 4e de couverture : « Il y avait sûrement en 1942 des après-midi où la guerre et l’Occupation semblaient lointaines et irréelles dans ces rues. Sauf pour une jeune fille du nom d’Hélène Berr, qui savait qu’elle était au plus profond du malheur et de la barbarie ; mais impossible de le dire aux passants aimables et indifférents. Alors, elle écrivait un journal. Avait-elle le pressentiment que très loin dans l’avenir, on le lirait ? Ou craignait-elle que sa voix soit étouffée comme celle de millions de personnes massacrées sans laisser de traces. Au seuil de ce livre, il faut se taire maintenant, écouter la voix d’Hélène et marcher à ses côtés. Une voix et une présence qui nous accompagneront toute notre vie. » Patrick Modiano

Cette « voix » étouffée par la barbarie, la grande comédienne qu’est Elsa Zylberstein lui donne vie, avec une sobriété qui multiplie l’émotion.

Journal  d’Hélène Berr (Prix Lire dans le Noir 2009) a obtenu un grand succès critique et public. Il est traduit dans vingt-six pays. Lire (ou écouter) son Journal c’est faire revivre Hélène qui l’a écrit : pour que les autres sachent, pour ne pas oublier…

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 10:00

noces-sel.jpg

Noces de sel est un livre au récit court (160 pages) paru en mai 2012 qui se lit bien. J'ai beaucoup aimé. Voici sa présentation : Le nouveau roman de l'auteur de Neige possède la beauté rouge et or des tragédies antiques. À Aigues-Mortes, où l'on vit du sel, de la vigne ou des arènes, le ténébreux Valentin Sol, face au taureau, est le meilleur des "raseteurs". Depuis toujours, il aime la fille du boulanger, la blonde Isoline, dont le père s'oppose mystérieusement à leur mariage. À trois heures de l'après-midi, sous le soleil implacable de la Camargue, le destin des amants va se jouer. Inexorable.

A découvrir !

Maxence Fermine est l’auteur de plusieurs romans à succès, Neige, L’Apiculteur (Prix del Duca et Prix Murat en 2001), Opium, Amazone (Prix Europe 1 en 2004)…, traduits dans de nombreux pays, notamment l’Italie où il est un best-seller.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article

Classement Animaux

Polytrans chiens et chats

polytrans chat

            

                                    Jouets Kong

Galerie Dominique Cauvé