Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • kimcat
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats
 j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...)
 j'ai écrit un roman " LISABELLE "
 Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...) j'ai écrit un roman " LISABELLE " Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...

Archives

Portail du livre

 Mon roman :  LISABELLE
 (mars 2008)
 http://lisabelle.briot.free.fr/

caramel-aux-yeux-bleu-vert.jpg

portail-du-livre.jpg

http://portaildulivre.com


Mon 2e Blog : link

 

http://kimcat1b58.eklablog.com/ 

6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 10:01

filles-ouragan.gif

Un excellent livre ! L'écriture est fluide et on se laisse porter par l'histoire. Les personnages y sont attachants.

En voici la description : Elles sont nées le même jour, dans le même hôpital, dans des familles on ne peut plus différentes. Ruth est une artiste, une romantique, avec une vie imaginative riche et passionnée. Dana est une scientifique, une réaliste, qui ne croit que ce qu’elle voit, entend ou touche. Et pourtant ces deux femmes si dissemblables se battent de la même manière pour exister dans un monde auquel elles ne se sentent pas vraiment appartenir. Situé dans le New Hampshire rural et raconté alternativement par Ruth et Dana, Les Filles de l’ouragan suit les itinéraires personnels de deux « sœurs de naissance », des années 1950 à aujourd’hui. Avec la virtuosité qu’on lui connaît, Joyce Maynard raconte les voies étranges où s’entrecroisent les vies de ces deux femmes, de l’enfance et l’adolescence à l’âge adulte - les premières amours, la découverte du sexe, le mariage et la maternité, la mort des parents, le divorce, la perte d’un foyer et celle d’un être aimé - et jusqu’au moment inéluctable où un secret longtemps enfoui se révèle et bouleverse leur existence. C’est un roman sur la culture des fraises et la conscription pour le Vietnam ; sur l’élevage des chèvres et les rêves vains de fortune vite gagnée ; sur l’amour de la terre et l’amour d’un père ; sur des individus qui, sans cesser de se chérir, peuvent soudain se blesser profondément. Les Filles de l’ouragan est surtout une histoire sur les liens qui constituent une famille, un foyer, sur la force dévastatrice de l’amour qui s’achève, et l’apaisement qu’apporte le pardon.

Auteur de plusieurs romans et essais (dont Long week-end), collaboratrice de multiples journaux, radios et magazines, Joyce Maynard, 57 ans, vit désormais entre la Californie et le Guatemala. Surnommée lors de ses débuts fracassants en 1972 la Françoise Sagan américaine, elle est également connue pour sa relation avec J.D. Salinger alors qu’elle avait 18 ans, relation douloureuse sur laquelle elle est revenue dans son autobiographie vingt ans plus tard (Et devant moi, le monde)

Vous pouvez aussi lire la critique faite sur Télérama :

http://www.telerama.fr/livres/les-filles-de-l-ouragan,76974.php

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 10:06

jainomsansbruit.jpg

Ce livre, au titre qui peut sembler bizarre, m'a beaucoup plu. En voici la présentation : À bout de ressources, après plusieurs mois passés dans la rue, Marie part vivre à la campagne. Elle laisse à Paris sa fille de cinq ans, Nisa, placée dans une institution. Depuis la mort de son mari, elle vit dans le chagrin et la solitude. Elle était poète, elle n'écrit plus. Isolée dans une petite maison, elle ne pense qu'à récupérer sa fille. Elle va vivre une ultime épreuve, la perte des mots. Elle ne sait plus parler, ne peut plus s'exprimer... 
L'écriture limpide et élégante d'Isabelle Jarry, son regard aigu et sensible sur les êtres et la nature est un des charmes de ce beau roman qui traite de la perte d'un être aimé et de ce qui donne son sens à la vie. Mais ce livre est aussi la critique d'une société où le lien social s'est délité, où la création est en danger, où le sens se dilue et l'espoir s'amenuise.

Et voici un extrait que j'ai relevé page 31 : "Seule la poésie et la littérature résistent aux vents puissants qui déracinent et arrachent, aux cyclones qui viennent tout balayer et bouleverser, aux cataclysmes qui transforment en poussière les rocs les plus résistants."

Si vous souhaitez en savoir davantage c'est ici :

http://petiteslecturesentreamis.wordpress.com/2012/03/17/jai-nom-sans-bruit-disabelle-jarry/

 

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 09:00

aulp-balme.jpg

Paru en 2013, c'est un livre fort bien écrit. Même si l'histoire se termine mal, j'ai bien aimé.

En voici la 4e de couverture : Quand Baptiste, par lassitude, perd pied et coule lamentablement devant ses élèves, c’est dans la solitude de l’Aulp de Balme, un alpage perdu à l’abandon, qu’il va se réfugier. Harcelé par ses vieux démons, il tente une difficile reconquête des lieux et de son être mais bientôt, inattendue, Simone, la grosse fille de la ferme d’en bas, va innocemment venir jeter le trouble dans l’austérité de sa retraite…

André Fanet a enseigné le français à Dijon et sa proche banlieue. Il partage désormais sa vie, au gré du temps et des humeurs, entre Bourgogne et Haute-Savoie. Il a déjà publié un recueil de nouvelles et trois polars. Un quatrième attend mais le tout premier roman, quelque part sans doute le préféré, dormait dans le fond d’un tiroir. Il lui est paru que le temps était venu d’enfin le réveiller et, après une toilette méticuleuse, voici donc « L’Aulp de Balme »

Ce livre a obtenu le Prix du Roman Claude Favre de Vaugelas.

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 10:00

lionne

C'est un véritable coup de coeur ! La Lionne de Katherine (Avril 2013) est un livre magique, dépaysant et vibrant qui vous transporte en terre africaine. C'est une superbe histoire d'amour, une ode à la nature, à la vie sauvage et à sa préservation. C'est aussi un formidable hommage à George Adamson, l'homme qui consacra sa vie aux lions, allant jusqu'à mourir pour eux. A noter que j'avais déjà énormément aimé La Reine des Pluies...

En voici la 4e de couverture :

En Tanzanie, de nos jours. Avec sa fille Angel, sept ans, Laura, infirmière au grand cœur, sillonne la brousse tanzanienne pour porter secours aux malades. Un jour, la tragédie frappe : mordue par un serpent, Laura meurt sur le coup, laissant Angel seule dans le désert. Terrifiée, encerclée par les vautours et les hyènes, la petite fille est promise à une mort certaine. Quand surgit une lionne… Non loin de là, Emma Lindberg, biologiste australienne, est venue visiter la station où travaillait sa mère, virologue décédée vingt ans auparavant, dans l’espoir de faire son deuil. Mais, lorsque les chameaux de Laura et Angel débarquent à la station, la vie si bien organisée d’Emma bascule. Aidée de Daniel, séduisant docteur Masaï, la jeune biologiste se lance à la recherche de la petite fille. Mais où chercher ? Pourquoi Angel est-elle introuvable ? Et si George Lawrence, celui que chacun surnomme l’ « Homme aux lions », avait la réponse ? D’un campement où animaux et hommes vivent en harmonie, aux étendus sauvages et dangereuses de la savane tanzanienne, cette quête va emmener Emma bien plus loin qu’elle ne l’aurait cru... Et si le vieil adage était vrai ? Et si l’Afrique transformait à jamais ceux qui s’y aventurent ?

De nationalité anglaise et australienne, Katherine Scholes est née en 1959 dans une mission en Tanzanie où elle a passé une partie de son enfance. Elle a écrit des romans, des nouvelles, de la poésie et des récits pour la jeunesse. Mariée, Katherine Scholes a deux enfants et vit aujourd’hui en Tasmanie. Après La Reine des pluies (2003 ; Pocket, 2004), La Dame au sari bleu (2005 ; Pocket, 2007), La Femme du marin (2007 ; Pocket, 2008) et Les Amants de la terre sauvage (2010 ; Pocket, 2011), La Lionne est son 5e roman paru chez Belfond.    

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 10:00

sous-le-saule.jpg

C'est encore une fois un bonheur de lecture que ce livre, car je l'ai particulièrement aimé. Plongée dans cette belle histoire d'amour passionnante, je n'ai eu qu'une seule hâte : arriver à la fin pour y découvrir le grand secret de Valentine. Et il est étonnant ! Voici la 4e de couverture :

Qui est donc la mystérieuse Valentine qui fascine le petit Charles dès les premiers instants de leur rencontre ? Pourquoi la fillette semble-t-elle étrangement mûre et différente des autres ? Quel est son secret ? Pourquoi disparaît-elle à l’instant du bonheur ?Toute son existence, Charles cherchera à percer l’énigme de Valentine, à décoder les signes d’un destin qui semble toujours lui échapper, bouleversant sa vie d’adulte…

Né à Bruxelles en 1955, Patrick De Jonghe se passionne pour la littérature dès l’âge de quinze ans. Après des études universitaires, il décide de s’orienter vers le Conservatoire et devient musicien. Il anime entre 1980 et 2008 une troupe théâtrale d’enfants et d’adolescents pour lesquels il crée chaque année un ou deux spectacles. Il publie en 2007 un premier roman : L’illusion de la liberté. Sous le saule (novembre 2010) est son deuxième roman.

Vous pourrez lire 3 extraits ici :

http://illusion.wifeo.com/sous-le-saule.php

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 10:02

ile-beaux-lendemains.jpg

L'île des beaux lendemains est un très joli livre au titre évocateur, publié en mars 2014, que je vous recommande vivement. C'est original, frais, charmant et poétique ! Déniché encore une fois à la médiathèque, je n'en regrette pas sa lecture. D'autant que la couverture avec ses papillons m'avait bien attirée. Et ils ont leur importance, puisque l'histoire est racontée par des lépidopères !!!

En voici la 4e de couverture : À soixante-treize ans, Jacqueline découvre que son cœur en a dix-sept et abandonne tout, décidée à remonter le temps vers les promesses de sa jeunesse. Marcel, son époux délaissé, affronte la descente de la Loire et toutes les rivières de l'enfer pour partir à sa recherche. Leurs chemins croisent ceux de Paul, ancien prêtre et amateur astronome, fasciné par une étoile morte à l'aube du monde, et de Nane, aristocrate gouailleuse et rebelle, qui panse les plaies des âmes en peine avec les douceurs de l'Île-d'Yeu. C'est auprès d'elle que Jacqueline fera le plus beau des apprentissages : celui de la liberté. Ils ont trois cents ans à eux quatre, et leur aventure commence tout juste. Tissée de poésie, d'espoir et de lumière, l'histoire de gens ordinaires qui découvrent qu'il n'est jamais trop tard pour devenir soi-même.

Caroline Vermalle est née en 1973. Après des études de cinéma, elle a travaillé à Londres pour la BBC, où elle a écrit et produit des documentaires. En 2009, elle a publié son premier roman, L'Avant-dernière chance (Calmann-Lévy), qui a connu un vif succès en France et à l'étranger et a été récompensé par deux prix (Prix Nouveau Talent 2009 et Prix Chronos 2010). Après avoir fait un tour du monde en 2012, elle s'est installée avec sa famille en Vendée, juste en face de l'Île-d'Yeu, qui lui a inspiré L'Île des beaux lendemains. Retrouvez l'auteur sur http://www.carolinevermalle.com  /

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 10:00

valse-mathilda.jpg

J'ai adoré ce livre que je ne regrette pas d'avoir acheté ! L'histoire est dépaysante, saisissante et passionnante. Les personnages y sont attachants. En voici la 4e de couverture :

Dans la chaleur étouffante du bush australien, Mathilda, treize ans, fait ses adieux à sa mère. Quelques voisins sont rassemblés autour de la tombe, pour rendre un der­nier hommage à cette femme courageuse. Un peu à l'écart, le père de Mathilda n'a qu'une hâte : que tout cela se termine afin qu'il puisse vendre le domaine de Churinga. Mathilda, elle, comprend que les choses ne seront jamais plus comme avant... Cinquante ans plus tard, Jenny découvre le journal intime de Mathilda. À mesure que progresse sa lecture, l'angoisse l'assaille... A-t-elle bien fait de venir s'installer à Churinga ?
Par son atmosphère envoûtante, la force de ses person­nages, cette saga australienne s'inscrit dans la lignée des chefs-d'oeuvre de Colleen McCullough.

Tamara McKinley a été élevée par sa grand-mère en Australie. Publié dans dix-sept pays, La Dernière Valse de Mathilda (2007) a enthousiasmé des centaines de milliers de lectrices. Et moi, avec !!!

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 10:01

Chemins-vie-couv3038.jpg

                     www.editions-amalthee.com

Ma copinaute Euphrasie Calmont a publié un recueil de ses poésies Chemins de vie, chemins d'amour qu'elle m'a gentiment offert, dont voici la 4e couverture :

L’horizon est si spacieux, le monde aussi. Alors, l’auteur se sent si petit pour parler seul ou encore de lui seul. Il a eu besoin de dépasser son discours intérieur, d’aller vers les autres pour mieux se sentir. Il se faufile dans l’autre, pour mieux le comprendre, l’apprécier ; l’autre s’incarne en lui et il peut mieux le traduire en mots, le mettre en discours. Le monde devient un théâtre dans lequel, le « je », le « tu », et le « ils » jouent comédies et tragédies. Les poèmes qui en découlent ramènent à nos yeux et à notre entendement le côté sérieux, futile, insolite ou éphémère de certains de nos actes et la grandeur des merveilles de la nature. Ils chantent la vie et l’amour. Ces textes pareils à de petits tableaux peints sont à l’image d’un voyage : tout est mouvement. Sont ainsi enchevêtrés passé, présent, avenir, bonheur, joie, tristesse, amour, désespoir, désillusion, justice, équité, rumeur, indignation, détresse, naissance, mort, croyance, et joyeuse espérance !

L'un de ses  poèmes est d'ailleurs sur mon blog depuis le 5 septembre 2009 Fée ou muse visible ici :

http://kimcat1b58.over-blog.com/article-35686430.html

Eh oui, c'est un immense privilège puisque mon amour des chats a inspiré Euphrasie. Elle m'a dédié aussi Ekrik ? Ekrak ! que vous pourrez découvrir prochainement. Je peux vous dire qu'Euphrasie a une belle plume et c'est un bonheur de lire et de relire sa poésie. Alors avis aux amateurs du genre !

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 10:00

cher-maitre-je-pourrai-me-faire-les-griffes-dessus.jpg

http://www.nouveauxlivres.fr/Pages/CHERMAITREJEPOURRAISMEFAIRELESGRIFFESDESSUS.aspx

Avis aux amateurs !

Ce sont des poèmes, que l'auteur, Francesco Marculiano, prête aux chats et qui pourraient en effet sortir de leur petite tête bien faite. N'y voyez pas que des mots savamment mis bout à bout, ces vers sont des messages des félins à leurs maîtres, un peu trop patauds pour comprendre comment fonctionne un chat. La vraie vie selon les chats, ça donne : "Il paraît qu'il y a 24 heures dans une journée. Moi je dors pendant 21 heures, le reste, je fais la sieste."

(Livre publié en janvier 2014 aux éditions Chiflet et Cie présenté dans La Voix des Bêtes n° 232 -  Mars-Avril 2014)

A ajouter dans ma bibliothèque féline personnelle !

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 10:03

sugar-tome-1-ma-vie-chat.jpg

http://www.dargaud.com/sugar/album-6612/ma-vie-de-chat/

Avis aux amateurs du genre !

En 80 pages et quelques chapitres, Serge Baeken nous évoque de manière chronologique le quotidien de Sugar, un gros matou noir, tout au long des dix-huit années qu'il a partagé avec sa famille. Arrivé un jour dans un carton, Sugar décida de rester chez les Baeken et de vivre sa vie de chat : jouer avec les mouches, attraper les souris, explorer son territoire, dormir, manger, se faire câliner... Les mois, les saisons, les années ont passé mais Sugar est toujours resté. Un récit intimiste étonnantet attachant, le tout raconté du point de vue d'un chat.

(Livre publié en janvier 2014 aux éditions Dargaud présenté dans La Voix des Bêtes n° 232 -  Mars-Avril 2014)

A ajouter dans ma bibliothèque féline personnelle !

Repost 0
Published by kimcat - dans Livres
commenter cet article

Classement Animaux

Polytrans chiens et chats

polytrans chat

            

                                    Jouets Kong

Galerie Dominique Cauvé