Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Profil

  • kimcat
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats
 j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...)
 j'ai écrit un roman " LISABELLE "
 Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...) j'ai écrit un roman " LISABELLE " Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...

Archives

Portail du livre

 Mon roman :  LISABELLE
 (mars 2008)
 http://lisabelle.briot.free.fr/

caramel-aux-yeux-bleu-vert.jpg

portail-du-livre.jpg

http://portaildulivre.com


Mon 2e Blog : link

 

http://kimcat1b58.eklablog.com/ 

10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 08:00

Piste-Cabot-pres-de-Cap-Rouge-dr-wilson-wikimedia.jpg

           Piste Cabot près de cap Rouge sur l'île du Cap Breton

                (Auteur Dr Wilson pour Wikimedia Commons)

Il y a quelques jours, mes jeunes pigeons-voyageurs visitaient le Parc national des Hautes-Terres du Cap Breton

http://verslinfinietau2la.uniterre.com/

Le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton (Cape Breton Highlands National Park) est un parc national canadien situé au nord de l'île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse. Ce parc, crée en 1936, s'étend sur les territoires des comtés d'Inverness et de Victoria. Il est accessible grâce à la piste Cabot (route panoramique de 300 kilomètres de long). Sa superficie est  de 950 km2 et occupe 20 % de l'île du Cap-Breton. Sa situation entre le golfe du Saint-Laurent et l'océan Atlantique influence le climat, en causant des changements rapides de température, des redoux en hiver, du brouillard et un enneigement abondant, de l'ordre de 300 à 400 centimètres par hiver. Le parc abrite une quarantaine d'espèces de mammifères. Les principales espèces de la forêt acadienne sont le renard roux, l'ours noir, le lynx du Canada, le cerf de Virginie, la souris-sauteuse des bois et des champs ainsi que  la musaraigne cendrée. Le lièvre et la martre d'Amérique, l'écureuil roux, le campagnol à dos roux de Gapper, le lynx du Canada et l'orignal (visible dans tout le parc) vivent dans la forêt boréale.

Les mammifères marins les plus souvent observés dans les eaux limitrophe du parc sont le globicéphale noir, le petit rorqual, le dauphin à flancs blancs et le phoque commun. Il est aussi visité en quelques rares occasions par le rorqual à bosse, le marsouin commun, le rorqual commun et le phoque du Groenland.

Il y a plus de 200 espèces d'oiseaux dans le parc, où la moitié se reproduit. Le rivage est un lieu de nidification des oiseaux durant l'été pour le goéland marin, le guillemot à miroir, le grand cormoran et le cormoran à aigrettes. D'autres oiseaux passent l'hiver sur le rivage : l'eider à duvet, le garrot à œil d'or, la macreuse, le harle huppé et le guillemot marmette. Même si le Cap-Breton n'est pas situé sur les grandes routes migratoires, certains oiseaux comme le chevalier grivelé et le plongeon huard font un arrêt au parc. On trouve dans la forêt acadienne : le viréo aux yeux rouges, le merle d'Amérique, la grive à dos olive, le geai bleu, la mésange à tête noire, le cardinal à poitrine rose, le bruant à gorge blanche, les parulines (couronnée, flamboyante et des ruisseaux)…

Des salamandres, des grenouilles, des crapauds, des couleuvres, des tortues, des poissons d’eau douce et d’eau de mer peuplent le parc (saumon, anguille, flétan, morue...)

A ce jour, plus de 4 000 espèces d'insectes et d'araignées terrestres et dulcicoles y ont été recensées (dont 40 espèces de demoiselles et de libellules).

Le parc a reçu 193 000 visiteurs au cours de l'année 2010–2011.  La chasse est interdite à l'intérieur du parc et fortement réglementée en périphérie (de même que la pêche sportive, permise à certains endroits, moyennant des droits)

NB : L’île du Cap-Breton, (anciennement appelée Île Royale), grande île de la Nouvelle-Écosse (6 352 km2)  est  située au nord-est de la partie continentale de la province. La langue anglaise est dominante, mais le gaélique et le français y sont largement utilisés. Géologiquement, des preuves montrent que le Cap-Breton faisait partie de l’Écosse lorsque la plaque nord-américaine se sépara de celle de l’Europe il y a cent millions d’années !

Partager cet article

Repost0

commentaires

JP.M 15/06/2013 07:50


Salut Béa, merci pour tes bons articles et bon week end, bises...

Zaza et Lulu 13/06/2013 00:00


J'ignorais tout de cette ile ! merci de m'avoir permis de me cultiver!

Lise 11/06/2013 13:39


J'ai finalement réussi à voir la vidéo de tes voyageurs en allant directement sur le site Daily Motion et en tapant les mots dispositif-anti-ours-animals, je l'ai trouvé tout de suite.
J'étais curieuse; c'est sûr que pas un ours ne pourrait grimper aussi haut dans un arbre...en principe du moins...

Evy 10/06/2013 22:08


C'est beauuuuuuuuu merci ma béa pour ce partage bonne et douce soirée bisous evy

marielle 10/06/2013 21:22


Très intéressante page...merci ...je ne connaissais que de nom..


et merci chère béa de ton passge chez moi


bisous et bonne soirée.


Marielle

Classement Animaux

Polytrans chiens et chats

polytrans chat

            

                                    Jouets Kong

Galerie Dominique Cauvé