Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • kimcat
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats
 j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...)
 j'ai écrit un roman " LISABELLE "
 Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...
  • J'ai 2 passions : les livres et les chats j'ai un fils de 31 ans, une fille de 28 ans ( aussi passionnée que moi pour les livres...) j'ai écrit un roman " LISABELLE " Une histoire qui a pour toile de fond, le chat...

Archives

Portail du livre

 Mon roman :  LISABELLE
 (mars 2008)
 http://lisabelle.briot.free.fr/

caramel-aux-yeux-bleu-vert.jpg

portail-du-livre.jpg

http://portaildulivre.com


Mon 2e Blog : link

 

http://kimcat1b58.eklablog.com/ 

22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 08:00
                       Photo prise à Rome par Martichat le 10 avril 2002
L'histoire des chats à Rome date de l'antiquité. Aujourd'hui Rome compte environ 300 000 chats, dont 
180 000 vivent en liberté et sont nourris jour après jour par des bienfaitrices et bienfaiteurs, les grattares. Il y a des grattares de toutes sortes : celles attendries par les étirements du félins, ceux qui donnent à leur geste une dimension religieuse (Saint François d'Assisse), celles et ceux qui militent pour la co-existence chat et être humain donnant à leur geste une dimension quasi politique. Ces derniers sont les plus organisés, on les retrouve à Largo di Torre Argentina. Ces chats de Torre Argentina (dans le centre ville) forment la plus grosse colonie féline (presque 400), mais à Rome on en trouve partout. Autour du Colisée, le long des forums impériaux comme au pied du marché de Trajan, ils font partie du décor. Les chats appartiennent au patrimoine de la ville, qui les protège, les soigne, les cajole. Depuis 1997, une loi régionale assure "la protection des chats qui vivent en état de liberté". Des sanctions qui ont été durcies en 2004 : jusqu'à dix-huit mois de prison et 15 000 € d'amende, si maltraitance.Donc le chat romain est libre, sous la protection de la loi, y compris s'il squatte un lieu privé, comme le jardin ou la cour d'une copropriété. Pas touche ! Une légende veut que, dans l'Antiquité, les chats aient sauvé la ville de la peste en exterminant les rats. Arrivés d'Egypte, où ils étaient sacrés, les chats se sont rendus utiles en préservant des rongeurs les réserves de grains. C'est à ce titre qu'ils étaient protégés par les empereurs romains. Rome peut être considérée comme une marraine pour les chats. Une vie de rêve !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

julien 31/08/2009 21:00

coucou maman tres interessant cet article j ai vu tous tes derniers articles bisous a bientot... z++biz

gene 29/08/2009 23:30

nous avons des points commun , même maladie, même passion des chats , des livres  et on habite la même région presque , chalabre c'est à 20 km de mirepoix . bisous. je me suis abonnée à ta news letter

leschatsdumaquis 24/08/2009 14:01

J'ai vu il y a quelques années un reportage sur les chats de Rome qui m'avait bouleversée ; aujourd'hui je découvre avec bonheur ton article...Si toutes les villes pouvaient prendre conscience du bienfait de ce "Patrimoine"... La lutte sera encore rude et longue pour le faire admettre.AffectueusementRoseLa carte sur l'article en dessous est magnifique ! ;-)

LE CHEMIN DU BONHEUR 24/08/2009 11:14

Les chats de Rome ont eu plus de chance qu'à Venise ou il en reste très peu (et oui, le touriste n'aime pas l'odeur du pipi de chats) Ils ont donc été transportés sur une des iles de la lagune où quand même ils vieillisent en paix.Bisous chat l'heureux

ZAZA 24/08/2009 10:17

Article intéressant, je ne savais pas que ROME avait pris des dispositions légale dans la protection des chats. Par contre je savais qu’en Egypte le chat était un animal sacré pour garder le grain des attaques de rats
Bonne journée
Bizzzzzzzzzzzz
ZAZA

Classement Animaux

Polytrans chiens et chats

polytrans chat

            

                                    Jouets Kong

Galerie Dominique Cauvé